Archives par mot-clé : Confiance en soi

3 passoires de Socrate en développement personnel

Les 3 passoires : Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse.

Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :
« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

– Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires :
– Les 3 passoires ?

Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire.

C’est ce que j’appelle le test des 3 passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
– Non. J’en ai simplement entendu parler…
– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?
– Ah non ! Au contraire.

– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?
– Non. Pas vraiment.

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? »

Pourquoi je vous raconte ce passage, étant des gens qui veulent réussir, avoir LA BELLE vie. Il y’a une chose que vous devez savoir. Ce n’est pas n’importe quelle personnes qui doit être dans votre environnement.

Autre chose, c’est à vous de créer l’environnement qui vous aide à grandir. VOICI une astuces de mon coach Martin Latulippe, CSp pour notre environnement, penser toujours à ces trois types de personnes dans notre entourage.
1- Les personnes qui croient en nous, qui voient nos potentiels.
2- les personnes qui nous épaulent. Celle qui nous partages des astuces pour grandir, se transformer .
3 – les personnes qui vous inspirent, qui vous gardent Motiver, focaliser sur votre mission de vie, votre objectif. Parce qu’elles ont déjà parcouru le chemin qui vous voulez prendre

Créer notre environnement, c’est être conscient que nous sommes le résultat des gens qui fréquentent notre vie. Nous avons le choix en tout cas.

Si vous aimeriez travailler sur vous même, comme prendre contrôle de vos pensées, déprogrammer et reprogrammer votre inconscient, ÊTRE à l’écoute de notre voix intérieure…

entrer en contact avec l’équipe de MY RÉUSSITE COACHING via Whatsapp 👇👇👇

Pour plus d’articles visiter 👇
https://www.myreussite.com

Attention, notre cerveau nous piège

Il ne Faut pas laisser ton mental, ton cerveau décider à ta place. Quand tu dois faire quelque chose, tu le fais. Ne pas écouter la petite voix qui te dit, c’est pas grave, tu peux le faire plus tard,  tu es fatiguée maintenant. Cette voix là est entrain de te piéger. Si tu l’écoute tu vas rester dans ta zone de confort et rien ne va changer.

Faut pas écouter ton metal, ton cerveau avec toutes ses logiques. C’est pour te garder dans la mauvaise situation que tu es maintenant.

À chaque fois que tu veux faire quelque chose, faire le. Pas besoin de réfléchir trop pour passer à l’action.

Écouter si tu n’es pas prête à dépasser ta limite humaine pour réaliser tes projets, ce serait la frustration, l’angoisse sur toute la ligne.

Quand ton corps, ton esprit, ton cerveau te disent NON, prouver à eux qu’ils ont eu TORT parce que tu as fait ce qu’était Impossible pour eux. 

Beaucoup de personnes laissent se piéger par leur cerveau. Si nous n’avons pas un cerveau, un mental de guerrier, quand nous sommes sur le point d’aller au champ de bataille. Notre cerveau qui n’est pas préparé va se sentir menacer et veut abandonner. Il va créer beaucoup d’excuses pour te prouver que c’est mieux d’arrêter.

Si tu veux changer ta vie, la première bataille à mener, c’est avec toi même. C’est développé la capacité d’arrêter le mental, de faire le vide, d’éduquer et de programmer ton inconscient pour prendre contrôle de ta vie. 

Si tu aimerais développer cette compétence, cette capacité à prendre contrôle de tes pensées, de préparer ton cerveau à faire face aux moments difficiles, MY RÉUSSITE COACHING, a un programme d’accompagnement personnalisé sur le développement de notre pouvoir intérieur. Comprendre, être à l’écoute de notre voix intérieure. Ce programme d’accompagnement personnalisé dure 3 mois. Nous travaillons 3 jours par semaine. Les séances de coaching se font en direct, pas de programmation pré_enregistrer. Si vous êtes intéressés par ce programme. Cliquez sur le bouton Whatsapp ci-dessous pour plus information.

Qui suis-je ? Quelle est ma mission de vie ? Pourquoi j’existe ?

Comment accomplir notre mission sur terre, trouver notre don et d’être aligné sur ce don et utile à notre communauté.

𝗩𝗼𝗶𝗰𝗶 𝗹𝗮 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮𝗾𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝘁𝘂 𝘁𝗲 𝘀𝗲𝗻𝘀 𝘃𝗶𝗱𝗲 𝗲𝘁 𝗶𝗻𝘂𝘁𝗶𝗹𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗮 𝘀𝗼𝗰𝗶é𝘁é 𝗺𝗮𝗹𝗴𝗿é 𝘁𝗲𝘀 𝗲𝗳𝗳𝗼𝗿𝘁𝘀.

90% des gens ne savent pas qui ils sont. Les gens ne savent pas quels sont leurs dons à tel point qu’il y’a des jeunes aujourd’hui qui pensent qu’ils n’ont aucun dons.

C’est fréquent d’entendre des jeunes dire qu’ils n’ont pas de dons ou encore qu’ils ne savent pas quels sont leurs dons.

En vérité, ce problème a une origine bien profonde. Il faut d’abord comprendre qu’ Avec la révolution industrielle , l’ être humain a changé le don par la compétence.

Je m’explique :

Quand vous étiez plus jeune, je suis quasiment sûr qu’on ne vous a jamais demandé qui vous vouliez devenir dans la vie, On vous a plutôt demandé ce que vous vouliez faire quand vous serez grand.

Ça semble anodin, mais savez-vous que cette simple question est à l’origine du dérèglement de la personnalité depuis plus d’un siècle ???

Avec la révolution industrielle, l’être humain ne pouvait trouver sa place dans la société que par son apport au développement économique des États.

Depuis la révolution industrielle, il n’est donc plus question de savoir qui tu veux être, mais plutôt de savoir ce que tu peux faire pour participer directement au développement.

C’est la raison pour laquelle, les parents demandent à leurs enfants de devenir, médecin, avocat ou ingénieur en premier. Car il s’agit des métiers qui jouent un rôle direct dans le développement économique des sociétés États.

Depuis la révolution industrielle, l’homme dans son individualité avec sa singularité et sa passion n’est plus important. Ce qui est important c’est l’apport direct que ce dernier fait à la société face aux besoins immédiats.

C’est la raison pour laquelle la société vous accordera plus d’importance en fonction de votre position (travail),et jamais en fonction de qui vous êtes
Car nous vivons dans un monde qui découle de la révolution industrielle.

Qu’elle est la conséquence ????

La conséquence est que désormais les gens ne savent même plus qui ils sont.
La preuve, quand vous demandez à une personne de se présenter, elle vous donnera,,son nom, son prénom, et sa profession.
La profession d’un individu est donc devenue une extension de son être et le moyen par excellence par lequel il se présente.
Sauf que la profession n’est pas toujours basée sur le don. Très souvent la profession n’est que le poste obtenu après avoir appris une compétence.

Qui êtes vous en dehors de votre poste d’ingénieur ?
Qui êtes vous en dehors de votre poste de médecin ?
Qui êtes vous en dehors de vos études ??

Les gens ne savent plus qui ils sont car la société industrielle a fait un travail psychologique énorme qui consiste à dire que vous êtes votre profession ou encore que vous êtes l’ensemble de vos compétences.

Les jeunes ont donc du mal à connaître qui ils sont et encore moins connaître leurs dons, car ils ne comprennent même plus le sens de cette question.

Quand vous demandez à un jeune son don, directement il va chercher dans son cerveau une  » Compétente naturelle » : C’est à dire, au lieu de penser au don par sa seule nécessité , le jeune va penser qu’il s’agit d’une chose qu’il sait faire et pour laquelle il peut être payé.

Tellement la société industrielle a mis en avant les compétences, on a l’impression que le don n’est don que si il est monnayable.

Il y’a 20ans, un enfant ne pouvait pas dire à ses parents qu’il était passionné par la photographie, même si c’était son don.
Il aura fallu l’arrivée des réseaux sociaux et la photographie professionnelle pour que la photographie rapporte énormément d’argent, pour voir enfin des jeunes dire ouvertement qu’ils sont passionnés de photographie.

Aujourd’hui encore, derrière un jeune qui dit ne pas avoir de don, se cache un jeune qui connaît parfaitement son don mais qui pense que c’est inutile et donc c’est honteux de le dire.

En 2019, Un de mes élèves en Côte d’Ivoire me disait qu’il n’a pas de don, au contraire ses proches disaient que c’était un raté car il préfèrait passer ses journées à la cabine téléphonique pour bavarder toute la journée avec ses amis.

Je lui ai demandé de quoi ils parlaient, il m’a répondu de tout et n’importe quoi ( des stars, du foot, de la musique etc . )
Je lui ai dit qu’il pouvait utiliser cela comme un don. Sa passion était donc d’échanger avec les gens sur l’actualité,il n’avait pas à avoir honte de ça. c’était peut-être ça son don.

Nous avons travaillé dessus et aujourd’hui il travaille pour un célèbre site de gossip en ligne qui est très populaire en Côte d’Ivoire et il est très épanouie car, chaque jour en allant au boulot, il a l’impression d’aller juste passer la journée à bavarder avec des amis.

Ce jeune est épanoui aujourd’hui car je l’avais poussé à me dire réellement ce qu’il aimait faire, Sans penser d’abord à l’argent, et il a été honnête en disant qu’il aime juste bavarder en longueur de journée avec des amis.
Beaucoup auraient trouvé ça stupide, en le traitant de paresseux etc….. Mais quand vous comprenez comment l’être humain fonctionne, vous allez toujours le conduire vers un alignement parfait avec ses dons.

Si on avait une génération de personnes totalement épanouie, le monde se porterait mieux.
Malheureusement on a des dessinateurs devenus médecins
Des chanteurs devenus ingénieurs
Des Ingénieurs devenus journalistes.

Les gens ne cherchent plus à être alignés avec leurs dons et talents, ils cherchent plutôt à avoir une compétence à vendre. D’où toute une génération de personnes qui gagnent de l’argent mais qui se sentent vides et dépressifs.

Ta mission sur terre est de trouver ton don et d’être aligné sur ce don pour ta vie et celle de ta communauté.

Chaque être humain sur terre a un don.

Tu dois simplement te poser une question : Si aujourd’hui tu n’avais plus besoin d’argent, que ferais tu de tes journées pour te sentir vivant ???
Qu’elle est cette chose que tu es capable de faire juste par passion et que les autres considèrent comme un travail ou comme quelque chose de complexe ??
Cette chose que tu sais faire naturellement et que tu pourrais faire pour le reste de ta vie, même si ça ne rapporte pas d’argent : C’est ça ton don.

repost crédit : Dr KING HOUSE.

si vous avez du mal à trouver votre voix, découvrir votre don, rejoindre notre programme d’accompagnement personnalisé.

Connaissez-vous l’histoire de SADIO MANÉ? Il pèse plusieurs millions de dollars à présent.


SADIO MANÉ, un footballeur pas comme les autres. Rare dans les soirées BLING-BLING, il n’a pas le dernier FERRARI, le denier APPLE.

On pense que celui là a un problème, il gagne des millions de dollars et pourtant il reste simple, modeste.

Pour comprendre le présent d’une personne faut creuser un peu dans son passé. Son histoire m’a fait confirmer qu’il n’ya pas une pilule BLEUE, ROUGE pour réussir.

SADIO MANÉ, grandit à Bambali, petit village au Sud Ouest du Sénégal. D’un père très strict, son père était un IMAN, un prêtre d’une mosquée musulmane. Depuis, vous comprendrez quelle types éducation SADIO MANÉ a pu recevoir de part son père.

le jeune sénégalais trouve très vite sa passion sur les terrains sableux de sa localité alors qu’il était âgé juste de 5 ans. Très amoureux du football, il était désintéressé par l’école, il voulait passer du temps avec un ballon sur ses pieds à la place des cahiers en main. Ce choix avait de lourdes conséquences par exemple, ses parents le frappait terriblement car il fallait qu’il se concentre dans ses cahiers pour devenir enseignant.


Un jour, il a dit à sa maman que c’est seul le football qui lui permettra d’aider la famille entière mais personne n’a cru en lui. À l’âge de 7 ans, il perd son papa par manque d’hôpital dans sa localité: c’est le déclic. Sadio veut faire sortir sa famille de la pauvreté criarde. Vivant loin de la capitale, ses chances sont très réduites, l’adolescent décide de faire le choix: rester ou partir pour réussir. Il décide de partir pour la ville sans argent et toute sa famille est à sa recherche.

SA CONVICTION, SON AMOUR POUR LE FOOT LUI SOURIRE.
Grâce à sa détermination le football l’amène dans une cité inconnu où il commence à assister au tournois jusqu’à ce qu’un formateur repère son talent.

SON RÊVE SE RAPPROCHE UN PEU PLUS lorsqu’il rejoint l’Académie Génération Foot. C’est la porte d’entrée vers le monde professionnel. Excellent dans sa technique, il ne tarde pas à signer au FC METZ en France . une fois en France, tout bascule, il choppe une maladie pulmonaire mais il, ne lâche rien, il combat dur pour éradiquer cette maladie et il continue à s’entrainer encore et encore et ses performances deviennent gigantesques, les clubs le sollicite.

Sa mère, qui ne croyait vraiment pas à tout cela coule les larmes en voyant son fils à la télévision jouer et remporter des victoires. Aujourd’hui, Sadio Mane est cité parmi les meilleurs joueurs africains et mieux payé.

Pourquoi je vous raconte l’histoire de SADIO MANÉ?
Nous sommes prêts à baisser les bras dès le premier obstacle arrive. Mais lui, il n’a jamais abandonner : peu importe les situations qu’il a traversé. J’aimerais que te saches que TOUT EST POSSIBLE quand on est en vie. Si tu as choppé une maladie, lutte pour l’éradiquer, tu peux le faire, essuie tes larmes lèves toi et suis ton chemin du succès.

Ensuite, faut jamais oublier d’Être excellent dans ton domaine: ceci passe par les formations, les entraînements… Tu dois travailler encore et encore pour briller et être inarrêtable.

Enfin, Avoir une vision : suis ta vision, elle doit être grande. Si Sadio n’avait pas cette immense vision, il n’allait certainement pas y arriver. Restes concentrer et croire en soi: personne ne pourra croire en ton rêve jusqu’à ce qu’il se réalise.

Est-ce cette publication vous a été utile ?
Si oui ouiii, partager avec quelqu’un d’autre.

C’est 1 milliard qu’il pèse maintenant. Il était juste un vendeur de tennis. Nola Adetola

Nola Adetola de vendeur de chaussures devenu un milliardaire en 3 ans

Nola Adetola est un styliste de naissance, depuis tout petit, il avait un goût prononcé pour les beaux vêtements, les belles chaussures etc….

À la fin de ses études il réussi à obtenir un Stage dans une société pétrolière, puis se retrouve confronté au chômage comme la majorité des jeunes Nigerians, il décide alors de se lancer dans la fabrication des souliers homme de façon artisanale.

Son projet est simple : Il veut produire des souliers de très grande qualité pour les hommes d’affaires et hommes politiques Nigerians.

En 2014, il lance sa marque de souliers, 2 ans plus tard, il aura une très belle réputation vu la qualité de ses chaussures.

La particularité de Nola est qu’il vise toujours le détail. Il se déplace lui même pour faire les essayages de ses souliers.

En 2016, alors qu’il se trouve chez un client pour lui faire essayer des chaussures, il entend son client parler au téléphone. Ce client se plaignait des difficultés de son entreprise immobilière car il n’arrivait pas à vendre des terrains.

Nola, demande alors à son client si il peut avoir le droit de faire la promotion des terrains en vente . Le client accepte

Pendant plus d’une année ce promoteur immobilier n’avait pas réussi à vendre ses terrains, mais quand il a donné à Nola le droit de lui faire de la publicité, Nola a réussi à vendre plus de 70 parcelles en 2 mois.

En effet, Nola avait déjà un réseau, vu qu’il connaissait tous les hommes d’affaires et hommes politiques chez qui il avait l’habitude de livrer des chaussures. C’était donc très facile pour lui de convaincre des acheteurs.

Grâce à cette opération de vente , il s’est vu remettre une très belle commission de la part du promoteur immobilier. En voyant cela, Nola décide alors de se lancer complètement dans l’immobilier et du jour au lendemain va mettre en vente son entreprise de chaussures et tout son matériel.

Grâce à l’argent de sa commission et de la vente de sa boutique de chaussures, Nola ira acheter 2 terrains et construire 1 appartement. Avant la fin de la construction de son 1er appartement, il réussira à le vendre.

Au début 2018 , il possède 3 appartements, en Fin 2018 il en possède 14
En Mars 2020 il possédait 35
En Janvier 2021, il possède plusieurs lotissements avec plus de 70 maisons en Location et près de 200 opérations d’achat et revente
.

En 2020 Il était dans la liste Forbes des jeunes moins de 30ans les plus influents.

Pourquoi je raconte cette histoire ???

2 Choses :

La première : Tu dois savoir te positionner où le marché se trouve. Le fait de vendre des chaussures aux personnes influentes lui a permis d’entendre un appel téléphonique qui a transformé sa vie. Se positionner au bon endroit est très important dans les affaires mon ami.

La deuxième : Tu dois savoir saisir les opportunités. Un simple vendeur de chaussures a eut le courage de demander à ce riche homme d’affaires si il pouvait lui faire de la publicité. Il ne s’est pas dit  » ça c’est trop pour moi, c’est une affaire entre riches « 
En affaires, tu dois avoir du Courage et saisir les opportunités.

Bien se positionner, avoir le courage de saisir les opportunités et tu auras du succès.

si vous aimeriez bien avoir une séance de coaching avec MY RÉUSSITE COACHING. Entrer en contact avec nous.

Ce monsieur Gilles va mal finir

Gilles est mon alter ego professionnel. Ou plutôt devrai-je dire, mon contraire.

Il est vif, agité, très énergique.

Son cerveau est un volcan d’idées en perpétuelle activité. Il est brillant et je l’envie pour ces facilités à créer des campagnes de pubs qui font souvent mouche.

Quand il m’a proposé de racheter l’entreprise dont nous étions salariés, à notre propre patron, j’ai hésité.

Puis j’ai refusé. Plutôt qu’une association risquée, je préférais
conserver notre amitié.

Gilles a été jusqu’au bout de son projet. Moi, j’ai préféré travailler
comme indépendant. En trois ans, Gilles a doublé le chiffre d’affaire de l’entreprise. J’étais content pour lui… mais aussi un peu jaloux. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que j’avais laissé passer une belle opportunité de carrière.

Sur le plan professionnel, Gilles volait de réussites en gros coups ! Sur le plan personnel, c’était moins brillant : sa femme, qui ne le voyait jamais, a fini par le quitter. Sa fille, dont il a de plus en plus de mal à s’occuper, ne lui parle plus…

Il y a un an, Gilles m’a à nouveau demandé de le rejoindre à la tête de l’’entreprise. J’ai encore refusé : je gagne assez bien ma vie et je préfère conserver du temps libre pour ma famille, qui me réclame.

Gilles a fini par attraper des ulcères à force de mal manger et d’être
toujours pressé. Son emploi du temps est beaucoup trop chargé et mon ami est sans cesse en retard à ses rendez-vous.

Je travaille chez moi. C’est parfois difficile de s’enfermer dans son bureau sans voir personne, mais je suis organisé et je prends des pauses quand j’en ai besoin.

Quand Gilles s’octroie des vacances, il part très loin à l’étranger. Quand il revient, il est épuisé parce qu’il a voulu rattraper le temps perdu et consommer un maximum de loisirs en un minimum de jours.

Ma femme et moi avons acheté un petit chalet à la montagne. On part moins à l’étranger, mais on fait quelques pauses de long week-end dans l’année avec les enfants, pour décompresser.

Hier, Gilles m’a téléphoné. Finalement, il vend son entreprise. Il m’a demandé si je voulais l’embaucher.

Je vais y réfléchir…


Nous connaissons tous, dans notre entourage, un personnage qui ressemble à Gilles… A moins que nous soyons nous-mêmes ce Gilles : toujours pressé, toujours stressé. La maîtrise de sa vie professionnelle est une force, mais la maîtrise de soi est une force supérieure. La recherche de la maîtrise de nos émotions, de nos pensées, de notre temps est l’oeuvre de toute une vie.

Plutôt qu’un “plan de carrière” qui prend toute la place dans votre vie, pensez à élaborer un “plan de vie” qui fait une place à votre carrière.

Crédit à  https://cpositif.com

Si vous faites comme cette Rose vous sortez dans la solitude.

Une rose rêvait de la compagnie des
abeilles, mais aucune n’osait se poser
sur ses pétales. La pauvre fleur restait ouverte toute la journée, sans succès.

Durant ses longues nuits, elle
imaginait un ciel rempli d’abeilles qui
s’approchaient affectueusement de son
cœur pour venir la butiner.

De tels songes lui permettaient de
résister à sa solitude le jour suivant,
quand elle recommençait à s’ouvrir à la
lumière du soleil.

Une nuit, la Lune, face à tant de
solitude, se pencha sur la rose et lui
demanda :

– Rose, n’es-tu pas fatiguée
d’attendre ?

– Si, mais je dois continuer à
lutter.

– Pourquoi ?

– Parce que si je ne m’ouvre pas, je
me fane.

_____________________________

La tentation est grande, quand on est
seul et qu’on éprouve des difficultés à
attirer le regard des autres, de
baisser les bras, de nous renfermer sur
nous-mêmes, de nous cloîtrer pour ne
plus subir d’échecs. Rêver une
relation, ce n’est pas la solution. Il
faut agir !

Au cœur de la solitude, la forme
unique de résistance c’est : rester
ouvert !

Donnez des signes de cette ouverture,
forcez-vous à sortir, à faire partie
d’un groupe, intéressez-vous aux autres
et vous finirez par attirer vers vous
celui ou celle que vous cherchez.

Je suis toujours content dans mon travail

Je fais le bon choix de mon étude universitaire. Je trouve ma voix. Je travaille avec passion. Je suis toujours content dans mon travail.

la joie de vivre

Écouter, ce n’est pas tout à fait, pourquoi ?
Chaque année, des milliers de bacheliers, des adolescents, des jeunes se bousculent dans les portes des universités pour aller se lancer dans un domaine, sous l’obligation ou sous la pression de ses parents, même sous l’influence des amis, des connaissances.

En finale, ce que nous pourrions observer dans les salles de cours, des étudiants désintéressés, fatigués, épuisés qui pensent à d’autres choses. Comme conséquence, Des milliers de dollars se sont gaspillés chaque année. Des heures, des jours, des mois, des années sont volatilisés pour rien, vraiment pour rien! En résumé DES AVENIRS BRÛLÉS

Cette situation nous poussent à réfléchir et à poser des tas de questions sur ces types de comportement et tous ces gaspillages.

Quel est vraiment ce problème ? Qui sont à la base de tout ça ? Comment pourrions nous remédier à ce problème ?

Dans ce texte, nous allons répondre à ces questions tout en partageant les étapes clés pour faire une étude universitaire RÉUSSITE.

Ce texte risque d’être trop longue, alors, accrocher vous… prendre votre rafraîchissement préféré. Êtes vous bien installé ?
Ok ! Allons y

Tout d’abord, nous pourrions dire que cela est dû arriver par un manque de communication familiale. Pourquoi, c’est parce que la majorité des parents se croient qu’ils ont le pouvoir de choisir pour leur enfant et de leur modeler à leur propre manière. Et ils ne rendent pas compte que leurs enfant ont leurs propres désirs, leurs propres choix. Puisqu’ils les obligent à faire ce qu’ils veulent. Alors dans la majorité des cas, les enfants, les étudiants apprennent malment pour faire plaisir à ses parents.

Ensuite, c’est une méconnaissance de soi. Ce que nous voulons dire, les nouveaux étudiants, ne sachent pas qu’ils ont été né pour un domaine spécifique. Ils ne sachent pas s’ils ont déjà les aptitudes requises pour ce domaine d’études. Et C’est ce que nous allons partager. C’est pourquoi chaque année, des milliers de nouveaux étudiants se sont retrouvés à une salle de faculté sous l’influence des amis ou l’influence des gens à succès dans le domaine.

Maintenant, nous voulons que vous sachiez ça. Vous ne pourriez pas faire succès dans un domaine que vous ne faites pas pour lui.

ALORS, COMMENT REMÉDIER À celà? Comment identifier notre propre domaine d’études ?

Pour cela, nous allons definir un peu ce qu’est-ce L’université?

Choix d'étude


Université est un établissement d’enseignement supérieur qui regroupe un ensemble de facultés, don’t l’objectif est de faire des recherches pour améliorer la vie des êtres sur, sous le globe terrestre.

Voilà ce que vous devriez savoir. Le concept faculté fait référence à vous. à votre propre faculté, à votre aptitudes. C’est une forme de question indirecte qu’on vous pose.
Quand vous voyez écrire
Faculté des sciences humaines. Ça veut dire que, est-ce que vous avez la faculté, l’aptitude pour étudier les sciences humaines?
C’est de même pour Faculté de médecine. On vous demande, avez vous les facultés, les aptitudes requises pour apprendre la médecine ?
Avez vous la faculté, l’aptitude pour étudier les sciences de maths?
Avez-vous la faculté, l’aptitude pour étudier les lettres?
Avez-vous la faculté, l’aptitude pour faire de l’art ?

Pour réussir et performant dans l’un de ces études, nous devrions savoir les facultés, les aptitudes requises par chaque domaine d’études. Comme ça vous saurez préalablement votre propre faculté.

La bonne nouvelle, j’ai écrit un ebook qui aide les parents, les jeunes, les adolescents à faire le bon choix d’étude. La vie est trop précieuse pour passer des années à écouter, travailler, étudier des notions qui n’ont rien à voir avec la personne qui nous sommes vraiment.

Je fais le bon choix de mon métier

Ce livre est au prix de vingt dollars [ $ 20 ]. Si vous investissez ces $ 20 dans l’achat de cet ebook, vous n’aurez pas à gaspiller des millions de dollars pour une étude qui n’a rien en commun avec vous, votre fille, votre fils.

Vous êtes parents, étudiants, élèves, amis, cousins, conseiller familiale faire choix de ce livre pour le bonheur, la joie de vivre de notre passion.

Avec ce livre, c’est un moyen d’éviter d’être prisonnier d’un patron, d’être esclave d’une profession qui vous maltraite au quotidien.

Si après avoir lu ce livre, et vous n’avez pas retrouvé votre champ d’étude nous serons prêt à vous rembourser la totalité de votre achat.

Pour acheter ce livre maintenant, commencer votre conquête en cliquant sur le bouton vert ci-dessous.

Faites vous ce beau cadeau.

VOTRE PARTIE INCOMPRÉHENSIBLE

Un porteur d’eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux 2 extrémités d’une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules. L’une des jarres avait un éclat, et, alors que l’autre jarre conservait parfaitement toute son eau de source jusqu’à la maison du maître, l’autre jarre perdait presque la moitié de sa précieuse cargaison en cours de route. Cela dura 2 ans, pendant lesquels, chaque jour, le porteur d’eau
ne livrait qu’une jarre et demi d’eau à chacun de ses voyages.

Bien sûr, la jarre parfaite était fière d’elle, puisqu’elle parvenait à remplir sa fonction du début à la fin sans faille. Mais la jarre abîmée avait honte de son imperfection et se sentait déprimée parce qu’elle ne parvenait à accomplir que la moitié de ce dont elle était censée être capable.

Au bout de 2 ans de ce qu’elle considérait comme un échec permanent, la jarre endommagée s’adressa au porteur d’eau,
au moment où celui-ci la remplissait à la source.

“Je me sens coupable, et je te prie de m’excuser.”

“Pourquoi ?” demanda le porteur d’eau. “De quoi as-tu honte ?”

“Je n’ai réussi qu’à porter la moitié de ma cargaison d’eau à notre maître, pendant ces 2 ans, à cause de cet éclat qui fait fuir l’eau. Par ma faute, tu fais tous ces efforts, et, à la fin, tu ne livres à notre maître que la moitié de l’eau.
Tu n’obtiens pas la reconnaissance complète de tes efforts”, lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d’eau fut touché par cette confession, et, plein de compassion, répondit: “Pendant que nous retournons à
la maison du maître, je veux que tu regardes les fleurs magnifiques qu’il y a au bord du chemin”.

Au fur et à mesure de leur montée sur le chemin, au long de la colline, la vieille jarre vit de magnifiques fleurs baignées de soleil sur les bords du chemin, et cela lui mit du baume au cœur. Mais à la fin du parcours, elle se sentait toujours aussi mal parce qu’elle avait encore perdu la moitié de son eau.

Le porteur d’eau dit à la jarre “T’es-tu rendu compte qu’il n’y avait de belles fleurs que de TON côté, et presque aucune
du côté de la jarre parfaite? C’est parce que j’ai toujours su que tu perdais de l’eau, et j’en ai tiré parti.

J’ai planté des semences de fleurs de ton coté du chemin, et, chaque jour, tu les as arrosées tout au long du chemin.
Pendant 2 ans, j’ai pu grâce à toi cueillir de magnifiques fleurs qui ont décoré la table du maître. Sans toi, jamais  je n’aurais pu trouver des fleurs aussi fraîches et gracieuses.”

Morale de l’histoire: Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts. Nous sommes tous des jarres abîmées.
Certains d’entre nous sont diminués par la vieillesse, d’autres ne brillent pas par leur intelligence, d’autres trop grands, trop
gros ou trop maigres, certains sont chauves, d’autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes.

Il vaut mieux prendre les autres tels qu’ils sont, et voir ce qu’il y a de bien et de bon en eux. Il y a beaucoup de positif partout.

Il y a beaucoup de bon en vous !

Ceux qui sont flexibles ont la chance de ne pas pouvoir être déformés. Souvenez-vous d’apprécier tous les gens si différents qui peuplent votre vie ! Sans eux, la vie serait bien triste.

Merci d’apprécier amicalement mes imperfections – et, plus important pour vous – d’apprendre à aimer les  autres.


Avec GRATITUDE !
Louisson LUCIEN, coach, auteur, conférencier, Entrepreneur, mentor en développement personnel.

COMMENT ALLER JUSQU’AU BOUT DE VOTRE DÉSIR

La persévérance est le troisième élément du système de la réussite et sur le chemin du succès. Si ce que vous désiriez faire est positif et qu’il serait bénéfique pour vous, votre entourage ou pour l’humanité et que vous y croyez, alors allez-y, faites-le, ne vous laissez pas décourager par ce que les autres vous disent ou ce qu’ils auront à vous dire négativement.

Je veux vous dire une vérité, au début de votre projet des gens peuvent vous demander pourquoi faites-vous cela ? Vous n’allez pas pouvoir réussir. Ce sera trop difficile pour vous pour ne pas dire impossible. Mais ne vous inquiétez pas ! Même après cinq ans, ces mêmes personnes viendront vous demander comment vous avez procédé pour réaliser un tel projet tout en vous félicitant s’ils ne remplissent pas trop de jalousie.
Rappelez-vous que tous les hommes qui ont réussi, ont d’abord connu des moments difficiles avant d’avoir atteint leurs buts. Souvent, c’est grâce à ces moments qu’ils ont découvert leur être véritable.

Si vous voyez que votre premier plan que vous aviez rédigé vous fait échouer, ne baissez pas les bras comme fait souvent Mr tout le monde. La meilleure décision à prendre, c’est de vous remettre en équipe réélaborer un nouveau plan pour remplacer le premier. Il y a une chose que vous devrez savoir, si votre plan vous fait échouer, sachez que la défaite temporaire n’est pas un échec permanent. On peut perdre une bataille sans perdre la guerre !

Source de découragement

Très souvent, il y a des personnes qui ont commencé un projet, mais elles n’arrivent jamais à l’aboutir, le fait qu’elles ont connu trop de
découragement. Mais ce qu’elles ne rendent pas compte, parfois elles cherchent eux-mêmes les découragements, comment ?
J’aimerais vous conseiller que si vous voulez réussir votre projet, ou l’amener à son équivalent physique, il y a une chose que vous ne devez pas faire.

La chose à faire c’est que vous devez éviter de parler trop de votre projet. À force de parler de votre projet surtout avec des personnes qui ne voient pas la vie comme vous, elles vont vous décourager certainement. La conséquence vous sera désastreuse. Tous ces découragements diminuent votre force pour travailler à la réalisation de votre pensée. Attention de ne pas être victime de ce genre en se vantant votre pensée, votre projet.

Il n’est pas tout à fait nécessaire de vouloir toujours faire connaître à tout le monde tout ce que vous avez dans votre agenda, franchement, je ne pense pas que la réussite est dans cette formule. J’aimerais que vous parliez beaucoup plus avec vous-même. Ce n’est pas un problème. C’est juste un processus mal compris mais qui est vraiment efficace pour booster une personne dans leurs activités, leurs travaux.
Ne soyez pas découragé, soyez tenace ! La réussite est à vous !

N.B : un extrait du livre LES ÉLÉMENTS DU SYSTÈME DE LA RÉUSSITE du coach Louisson LUCIEN. Disponible dans notre bibliothèque