Tous les articles par Louisson Lucien coach de vie

Louisson LUCIEN est de nationalité haïtienne, Âgé de 25 ans, Il est d'une famille modeste. Mais, positive et riche en amour, un vrai altruiste. Depuis toujours, il ne cesse de réaliser des activités instructives et saines au cours de sa vie afin de se justifier comme un modèle à suivre dans la jeunesse haïtienne. Il est étudiant à l'Université d'État d'Haïti, plus particulièrement de l'École Normale Supérieure, dans le département des sciences sociales. Parallèlement, il a étudié le management projet au États-Unis à INDES via un programme de BID. D’autre en plus, il a suivi plusieurs formations en techniques d’animation de radio, ce qui lui a donné l’opportunité d’animer une émission à une radio communautaire pour les jeunes. Louisson lucien a été toujours un passionné du développement personnel. Il lit les méthodes, les concepts, les stratégies qui ont rapport à ce domaine. La question du développement personnel est importante pour tout le monde et reste un atout que les personnes qui désirent réussir n’ignorent pas. D’autre en plus, le développement personnel permet aux gens de progresser dans les aspects suivants ; relations sociale, relation amoureuse, confiance en soi, leadership…

LA VRAIE LEÇON DE LA VIE – HISTOIRE POSITIVE

Un jour, un vieux professeur de l’École Nationale d’Administration
Publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur la
planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de
dirigeants de grosses compagnies nord-américaines.

Ce cours constituait l’un des 5 ateliers de leur journée de
formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour “faire
passer sa matière”.

Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout
ce que l’expert allait lui enseigner), le vieux prof les regarda
un par un, lentement, puis leur dit : “Nous allons réaliser une
expérience”.

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof
sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres qu’il posa
délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine
de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça
délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut
rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou
de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

“Est-ce que ce pot est plein ?”.

Tous répondirent : “Oui”.

Il attendit quelques secondes et ajouta : “Vraiment ?”.

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un
récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur
les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de
gravier s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et
réitéra sa question  :

“Est-ce que ce pot est plein ?”. Cette fois, ses brillants élèves
commençaient à comprendre son manège.

L’un d’eux répondît : “Probablement pas !”.

“Bien !” répondît le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table
un sac de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot.
Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le
gravier. Encore une fois, il redemanda : “Est-ce que ce pot
est plein ?”.

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves
répondirent :

“Non !”.

“Bien !” répondit le vieux prof.

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le
pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras
bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

“Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?”

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce
cours, répondit : “Cela démontre que même lorsque l’on croit que
notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment,
on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire”.

“Non” répondît le vieux prof. “Ce n’est pas cela. La grande
vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

“Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot,
on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite”.

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de
l’évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors : “Quels sont les gros cailloux
dans votre vie ?”

“Votre santé ?”

“Votre famille ?”

“Vos ami(e)s ?”

“Réaliser vos rêves ?”

“Faire ce que vous aimez ?”

“Apprendre ?”

“Défendre une cause ?”

“Vous relaxer ?”

“Prendre le temps… ?”

“Ou… tout autre chose ?”

“Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS
CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas
réussir… sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier,
le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus
suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants
de sa vie.

Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même, la
question :

“Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?”

Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)”

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son
auditoire et quitta lentement la salle.

Cette histoire a été partagée avec nous par club positif https://cpositif.com

Vous pouvez juste cliquer sur les boutons : partager pour passer cette histoire à vos amis, votre famille

SAUVER DES VIES-HISTOIRE POSITIVE

Un prof avait l’habitude, en fin d’études, de donner un cordon
violet sur lequel on pouvait lire “Qui je suis fait toute la différence”
imprimé en lettres dorées.

Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il l’appréciait
et pourquoi le cours était différent grâce à lui.

Un jour, il a l’idée d’étudier l’effet de ce processus sur la communauté,
et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux qu’ils connaissent
et qui “font la différence”.
Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci : “Remettez un cordon violet à
la personne de votre choix en lui disant pourquoi elle fait la différence
pour vous, et donnez-lui deux autres cordons pour qu’elle en remette
un elle-même et ainsi de suite.

Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats.”

L’un des étudiant s’en va, et va le remettre à son patron
(car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais qu’il
appréciait. “Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites,
pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste.

Accepteriez-vous que j’accroche ce cordon violet à votre veste en
témoignage de ma reconnaissance ?” Le patron est surpris, mais
répond “Eh bien, euh, oui, bien sûr…”

Le garçon continue

“Et accepteriez-vous de prendre des 2 autres cordons violets
pour les remettre à quelqu’un qui fait toute la différence pour
vous, comme je viens de le faire ?

C’est pour une enquête que nous menons à l’université.”

“D’accord” Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir,
son cordon à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte :

“Il m’est arrivé un truc étonnant aujourd’hui.

Un de mes employés m’a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir,

“Qui je suis fait toute la différence”.

Il m’en a donné un autre à remettre à quelqu’un qui compte beaucoup
pour moi.

La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu’il y a une personne,
un seule, à qui j’aie envie de le remettre.

Tu vois, je t’engueule souvent parce que tu ne travailles pas assez,
que tu ne pense qu’à sortir avec tes copains et que ta chambre est
un parfait foutoir… mais ce soir je voulais te dire que tu es très important
pour moi.

Tu fais, avec ta mère, toute la différence dans ma vie
et j’aimerais que tu acceptes ce cordon violet en témoignage de mon
amour.

Je ne te le dis pas assez, mais tu es un garçon formidable !”
Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer, son corps tout
entier secoué de sanglots. Son père le prend dans ses bras et lui dit
“Ca va, ça va… est-ce que j’ai dit quelque chose qui t’a blessé ?”

“Non papa… mais.. snif… j’avais décidé de me suicider demain.

J’avais tout planifié parce que j’étais certain que tu ne m’aimais
pas malgré tous mes efforts pour te plaire. Maintenant tout est changé…”

Et pour vous c’est qui la personne qui fait toute la différence ?

vous pouvez également partager cette histoire positive avec vos amis, votre famille.

Source club positif